Accueil
Actualités
Organisation
Formations
Publications
Infos UFR
Colloque 2017
Contacts
Accueil > Actualités > Bactéries productrices de BLSE ou de ...

Actualités

Bactéries productrices de BLSE ou de carbapénémases : où en sommes-nous ?

Les problèmes posés par la résistance aux antibiotiques des bactéries à Gram négatif ? essentiellement des entérobactéries ? sont de 2 types.

? La production de bêtalactamases à spectre étendu (BLSE) hydrolysant les pénicillines et les céphalosporines mais épargnant les carbapénèmes est principalement le fait de souches porteuses du plasmide CTX-M qui ont émergé dans les années 2000. Le réservoir est communautaire, très important en Asie où dans certains pays ; plus de 50 % des souches d?Escherichia coli sont productrices de BLSE. En Europe, le pourcentage de Klebsiella pneumoniae porteurs de BLSE est passé de moins de 10 % en 2005 à 30-40 % en 2011. Ces souches sont très souvent multirésistantes. Elles sont responsables principalement d?infections urinaires et de diarrhées, et le portage fécal est fréquent. Les souches BLSE peuvent aussi être responsables d?infections graves. On estime qu?aux États-Unis, elles sont responsables de 1 700 décès/an.

? La production de carbapénémases se fait par des souches KPC (Klebsiella sp. productrices de carbapénémases), OXA (oxacillinases) ou NDM-1 (New Delhi Métallo-enzymes), généralement multirésistantes. Les souches KPC proviennent essentiellement du continent américain, avec une diffusion en Europe et en Israël. Les souches NDM-1 sont issues d?Inde, du Pakistan et du Bengladesh. Elles ont gagné en premier lieu le Royaume-Uni mais on en trouve maintenant dans plusieurs pays européens dont la France. Parmi les souches productrices de carbapénémases isolées à l?hôpital Bicêtre entre janvier et septembre 2011, près des deux tiers étaient des K. pneumoniae (figure) ; la majorité était OXA-48 like (78 %) ; 5,6 % étaient KPC et 10 % étaient NDM.
Il est à craindre que les mouvements de population ? de plus en plus nombreux ? n?accentuent la diffusion des bactéries résistantes. Pour faire face au problème des carbapénémases, déjà quasiment incontrôlable dans certains pays mais pas encore en France, il faut bien sûr rechercher ces enzymes avec les méthodes diagnostiques appropriées pour bien connaître leur épidémiologie, mais surtout accentuer les mesures d?hygiène et respecter le bon usage de prescription des antibiotiques, et notamment des carbapénèmes.


— Mar 17 dec 2013 17:03, lu 1090 fois
report délai de soumission des résumés colloque 2017
Lun 06 nov, lu 153 fois
DES BIOLOGIE CLINIQUE
Sam 10 dec 2016, lu 1685 fois

PV_2ème SESSION_M2_APRES RECLAMATIONS
PV_2ème SESSION_M1_APRES RECLAMATIONS
PV_2ème SESSION_L3_APRES RECLAMATIONS
PV_2ème SESSION_L2_APRES RECLAMATIONS

• Journal des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques (JSPB)
• Cahier de Santé Publique (CSP)
© 2012-2017 - UFRSPB.CI